Les Bonhommes cassent la baraque

Vous étiez en feu hier soir au Petit Chicago. Cela a été la cerise sur le gâteau d’une semaine de rêve pour les Bonhommes. Nous avons eu le privilège d’avoir un bel article dans le journal le Droit grâce au soutien du journaliste Yves Bergeras. Par la suite, l’émission Les Voix du retour du 90,7 fm Outaouais nous a fait une belle vitrine pour publiciser notre spectacle. Et samedi matin, jours J du spectacle, Barbara Laurenstin du téléjournal Ottawa-Gatineau 18h00 nous a contacté pour une entrevue télé avec prestation live. Ce fut pour nous une expérience inoubliable pour notre quatuor. Nous avons pris un taxi à partir du Petit Chicago pour nous rendre au bureau sur la rue Queen de Radio-Canada à Ottawa. En sortant du taxi avec nos instruments à la main, on aurait cru voir les jeunes Stones débarquer pour le Ed Sullivan Show. Par la suite, les loups ont été s’abreuver et se nourrir au Vilains Garçons ou Alex Lelièvre nous a offert une tournée de shooters qui mis le feu aux poudres de ce début de soirée.

Par la suite, nous avons repris un taxi pour aller nous installer sur la scène. Nous avons trouvé une place de choix pour notre mascotte. Simon a décidé pour la pauvre de lui enlever sa jupe et sa dignité. Elle n’a pas ronchonné prétextant même qu’il faut être rock and roll dans ces événements nocturnes pour que le tout demeure mémorable. Nous avons également installer un éclairage feutré avec notre nouvelle console et ses 4 projecteurs.

Anne-Marie Charron à casser la glace en faisant une 1ere partie extraordinaire. Elle a su mettre la table d’une façon chaleureuse, dynamique et sensuelle. C’est toujours un plaisir partagé pour les Bonhommes d’organiser des événements avec cette grande dame de la chanson. Les Bonhommes ont monté sur scène vers les 22h00 offrant un set de 11 chansons en plus d’un rappel. La diva Julie D’Aoust est venue par surprise mettre le chocolat sur le bonbon de Vagabonde Forêt qui est selon le band, la chanson plus représentative du travail accomplie depuis les 6 derniers mois.  Le  son du spectacle était profond, brut et les musiciens ont tout donné pour s’offrir comme bête de scène de la soirée. Tantôt drôle, tantôt grivois, parfois même provocateur, on sentait que le côté punk et grunge y était mélangé au rock des années 60.

Ce fut une soirée mémorable pour le band et les 80 spectateurs qui étaient présents. Nous pouvons nous dire, rendez-vous au 23 mars pour le lancement au pub Le St-André !

 photo mascotte petit chicago.jpg

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s